Desactiver Preloader

ARTICLE DE PRESSE

 À 48 heures de la mobilisation contre la réforme des retraites, état des lieux dans le Béthunois-Bruaysis

À 48 heures de la mobilisation contre la réforme des retraites, état des lieux dans le Béthunois-Bruaysis

Facebook Twitter Google Plus Linkedin email

Difficile d’être exhaustif à plus de 48 heures de la journée de mobilisation, jeudi, contre la réforme des retraites. Petit état des lieux dans le Béthunois et Bruaysis dans les écoles, cantines, crèches…

Dans les écoles

« L’appel à la grève va être très, très suivi. » David Blothiaux, l’un des secrétaires départementaux du SNUipp – FSU 62, en est convaincu. Selon des chiffres remontés lundi, l’enseignant évoque un taux de grévistes entre 75 et 80 % dans le Pas-de-Calais. Avec pour conséquence, plus de 200 écoles fermées. La réforme des retraites mobilise dans l’Éducation Nationale. « Nous allons perdre entre 300 et 900 €, pour les plus jeunes enseignants à qui on demande de travailler plus et plus longtemps », explique-t-il. À cette situation, s’ajoute la disparition des comités paritaires, instances qui assurent une transparence dans la gestion de leurs carrières. « Il y a aussi l’exaspération de la surcharge des tâches administratives, le manque de considération de la hiérarchie… un énorme ras-le-bol ! », assure David Blothiaux, qui voit là « le début d’un grand mouvement ».

La Direction des Services Départementaux de l’Éducation nationale du Pas-de-Calais (DSDEN) dresse une liste des écoles fermées ce jeudi, consultable sur son site internet. On peut citer Auchel (Matisse, France, du Cantal, Briche, Chateaubriand) ; Barlin (Macé, Pasteur et Bastié) ; à Béthune (Ferry, Sévigné et Paul-Bert) ; à Bruay (Jaurès, Pasteur, Basly, Brassens, Faure, Caudron) ; à Chocques (Dolto et De Bettignies) ; à Divion (Goscinny, Curie, Transvaal, Copernic, La Clarance) ; à Hersin-Coupigny (Curie, Vallès, Prin, Chopin, Frank, Pergaud) ; à Nœux-les-Mines (Pergaud-Curie, Daudet, Blin) ; à Auchy-les-Mines (Frank, Prévert, Églantines)…

COMMENTAIRES

Commentaires via Facebook
Mettre un commentaire