Desactiver Preloader

ARTICLE DE PRESSE

Bruaysis: un projet à 5M d’euros pour adoucir votre eau et votre budget

Bruaysis: un projet à 5M d’euros pour adoucir votre eau et votre budget

Facebook Twitter Google Plus Linkedin email

... de la Lawe et de son affluent le fossé d’Avesnes. (2) Barlin, Bruay-La-Buissière, Divion, Gosnay, Estrée-Cauchy, Haillicourt, Houchin, Houdain, Maisnil-lès-Ruitz, Ourton et Ruitz. ...

Avant de disparaître en 2020, le Sabalfa – syndicat intercommunal en charge de l’eau potable – va lancer un gros projet pour sécuriser l’alimentation en eau potable de onze communes du Bruaysis. Une usine d’adoucissement de l’eau va également voir le jour.

Pourquoi ces travaux ?

Le Sabalfa (1) – syndicat intercommunal qui gère l’eau potable de onze communes du Bruaysis (2) – va se lancer dans des travaux de sécurisation de l’alimentation en eau potable pour ces 24 791 abonnés, soit 55 789 personnes concernées. Actuellement, le Sabalfa gère deux réseaux qui ne sont pas interconnectés. « Si on a un gros problème sur l’un, on n’a pas les moyens de le connecter à l’autre, explique Albert Bonnaire, président du Sabalfa jusqu’au 31 décembre. On sera donc en incapacité d’alimenter une partie de nos abonnés le temps des travaux. »

Si ce chantier « n’est pas d’une grande urgence », le président du Sabalfa préfère le lancer avant l’absorption du syndicat par l’agglomération (lire ci-dessous) : « L’agglomération va avoir un gros travail de lissage des tarifs, très long et très complexe. Du coup, les choses pas urgentes attendront, ce que je comprends bien. » Ce qui reporterait cet investissement – de l’ordre de 5,3 millions d’euros, dont 1,5 M du Sabalfa et 600 000 € de l’Agence de l’Eau.

Quels travaux vont être entrepris par le Sabalfa ?

Pour interconnecter les réseaux, le Sabalfa et le délégataire Véolia – en charge du chantier – ont décidé de créer une bâche de stockage qui permettra de recueillir l’eau des trois forages d’Houdain, qui représentent 95 % de l’eau distribuée par le syndicat.

À cela va s’ajouter une usine d’adoucissement par décarbonatation catalytique à Houdain, à proximité de la rocade minière. « On rend un service qui va se voir et les gens comprendront mieux pourquoi leur facture augmente », lance Albert Bonnaire. Les travaux préparatoires ont commencé cette semaine et la mise en service est prévue pour juillet 2021.

En outre, trois petites unités d’adoucissement vont être créées à Ourton, Divion et Estrée-Cauchy à partir de fin 2019, avec une mise en service en 2020. D’une eau très dure, l’eau potable des onze communes du Sabalfa va devenir douce. Oublié les effets indésirables du calcaire.

Quels impacts sur votre facture ?

En ne regardant que votre facture d’eau reçue fin août (à ne pas confondre avec la partie assainissement), vous allez évidemment voir une hausse des tarifs au mètre cube : la part de Véolia a augmenté de 0,4497 € par mètre cube d’eau consommé. Soit environ 36 euros en plus par an pour une consommation de 80 m3 . La part du Sabalfa, elle, reste à 0,50 € du mètre cube.

Mais le président du Sabalfa met en avant « les dépenses cachées pour lutter contre le calcaire » : « On achète une bouilloire tous les six mois », image l’élu. Moins de produits d’hygiène, de produits ménagers, baisse de la facture du chauffe-eau, etc. Soit une dépense annuelle liée au calcaire de 207 € selon le Sabalfa. Montant qui sera économisé une fois l’usine d’adoucissement en fonction.

À partir de juillet 2021, l’économie annuelle devrait être de 170 € pour une consommation de 80 m3 d’eau par an.

 

(1)  Syndicat intercommunal d’adduction d’eau du bassin de la Lawe et de son affluent le fossé d’Avesnes.

(2) Barlin, Bruay-La-Buissière, Divion, Gosnay, Estrée-Cauchy, Haillicourt, Houchin, Houdain, Maisnil-lès-Ruitz, Ourton et Ruitz.

COMMENTAIRES

Commentaires via Facebook
Mettre un commentaire